Les Analphabètes

Une création du Balagan' retrouvé
Librement inspirée de Scènes de la vie conjugale de Bergman
Direction Gina Calinoiu et Lionel González
Avec Gina Calinoiu, Lionel González et Thibault Perriard

Durée : 3h avec entracte
Spectacle conseillé à partir de 14 ans
Catégorie A

Crédits photo : Victor Tonelli

STAGE avec Lionel González les 25 et 26 JANVIER 2020
25 Janvier de 14h à 17h
26 janvier de 10h à 13h.
Tarifs 30€ ou 15€ + place de spectacle

Cet atelier sera l'occasion de partager avec vous le processus de travail que nous développons maintenant depuis de nombreuses années. Il vient tout droit de l'Étude, un concept développé par Stanislavski, qui consiste
à improviser sur le canevas d'une scène écrite par un auteur et qui permet à l'acteur, libéré du texte, de retrouver une authenticité et une
spontanéité dans le jeu. Pour rester dans le thème des Scènes de la Vie conjugale, nous travaillerons probablement sur l'amour et sur le couple. Au plaisir de vous y rencontrer.

 

DATES ET HORAIRES
jeudi 23 janvier 2020 à 19:30
vendredi 24 janvier 2020 à 19:30

 

"Retourner aux auteurs oui

Mais pas pour leur texte

Pas pour les mots qu'ils ont laissés sur le papier

Pas pour le visible

Mais pour l'invisible

Oui

Allons piller le sous-sol des génies

De leur géniales matières premières

Et continuons le processus"

Lionel González

 

Les Analphabètes puise sa matière dans Scènes de la vie conjugale, le film du cinéaste suédois Ingmar Bergman, ou plutôt dans la série qui le précéda au début de la décennie 70. C'est l'histoire banale d'un couple qui s'aime et se déchire, dont toute la beauté tragique réside dans les silences, les attitudes, les regards. Après de nombreuses adaptations théâtrales, celle de Lionel Gonzáles et Gina Calinoiu diffère par le chemin très libre qu'elle emprunte.

 

Deux heures durant, le couple se lance dans une partition non-écrite, un souvenir du texte peuplé de leurs imaginaires acérés, une réminiscence habitée. Au plateau, presque rien - deux chaises, une table - si ce n'est leurs corps si parlants. Les comédiens articulent deux personnalités opposées, volubile pour l'un, toute en présence discrète pour l'autre. En équilibristes de l'instant présent, ils nous tiennent sur le fil de ce couple au bord de la rupture, dans une tension qui jamais ne retombe. Dans ce tête à tête intime à la violence sourde, les variations subtiles du musicien jazz Thibault Perriard viennent jouer l'apaisement, tout autant qu'elles apportent une intensité de plus, au jeu virtuose des deux comédiens.