Musique

The End – Music for films

Bachar Mar-Khalifé

mercredi 19 mars – 20h

Durée : 1h10
À partir de 8 ans

Tarif catégorie A

Voir le détail des tarifs

Théâtre d’Arles

S’y rendre

Musicien sans frontières, Bachar Mar-Khalifé compose pour l’image depuis 2013

Né à Beyrouth, Bachar Mar-Khalifé grandit à Paris, loin de la guerre aux côtés de sa mère, Yolla, chanteuse et poétesse et de son père Marcel, incontournable joueur de oud. Son enfance est musique. Avec son jeune frère, il chante l’exil. Adolescent dans les années 90, Bachar découvre Nirvana et l’âge d’or du hip-hop. « C’était ma porte de sortie, sortir de la musique classique que j’étudiais au Conservatoire, sortir de la musique de mon père. Ça été une révélation. Il ne faut pas oublier que les compositeurs peuvent être vivants. »

Musicien sans frontières, il compose pour l’image depuis 2013. Différents réalisateurs ont sollicité celui qui écoutait enfant les musiques de Chaplin et Kubrik. À Arles, le chanteur, pianiste et multi-instrumentiste présente, en version acoustique un programme choisi avec un ensemble inédit. Entre percussion traditionnelle, musiques classique, contemporaine, jazz, electro et tant d’autres, Bachar nous embarque dans les films de sa vie.

Bachar Mar-Khalifé signe la musique de deux premier long-métrages : « Le Paradis » de Zeno Graton, actuellement en salle. Et « Banel et Adama » de Ramata-Toulaye Sy, présenté en compétition au Festival de Cannes en 2023.

En coréalisation avec le festival Les Suds, à Arles.

« Toutes les musiques du film Le Paradis sont réunies dans le 3e volume de The End – Music for films, qui contient une rareté, La romance de Nadir, d’après l’opéra Les Pêcheurs de perles de Bizet. »

Radio France